Malgré leurs divisions sur la présidentielle, les collectifs antilibéraux laissent 125 propositions au coeur de la campagne. «Libération» en a soumis cinq au Parti socialiste.
Par Florent LATRIVE, Christian LOSSON Libération : vendredi 29 décembre 2006  Série de 6 articles + rappel à propos des débatteurs

  • L'antilibéralisme est-il soluble dans le socialisme ?

Fin d'année en forme de gueule de bois pour les collectifs antilibéraux. L'éclatement du front commun né à la gauche de la gauche après le non au référendum sur le traité de Constitution européenne laisse le champ libre à Marie-George Buffet, secrétaire générale du PCF, qui a décidé de se lancer seule dans la bataille présidentielle.  Que restera-t-il de cette dynamique dynamitée? Les 125 propositions du «projet de programme», sorte «de patrimoine commun précieux pour ouvrir demain une nouvelle perspective à gauche,ne peuvent être bradées», assure désormais le collectif national.
[.....]

article complet

  • Les protagonistes:

L'antilibéral: Yves Salesse:créateur de la fondation Copernic, ex-candidat au nom du Collectif national d'initiative pour un rassemblement antilibéral de gauche
Les économistes du ps:Jacques généreux :économiste, professeur à Sciences-Po, conseiller de Laurent Fabius et fondadeur d'un club politique, Renouveau socialiste européen.
Eric Besson:secrétaire national à l'économie et à la fiscalité au Parti socialiste et député-maire de Donzère, dans la Drôme.

  • 1- Le temps de travail:

«Rendre immédiatement applicable la généralisation des 35 heures à toutes les entreprises avec les 32 heures pour perspective, sans perte de salaire ni aggravation de la flexibilité ou des conditions de travail.»
[............]
article complet

  • 2-Les services publics:

«Immédiatement, nous arrêterons toute privatisation et toute ouverture du capital des entreprises de service public. Les services publics de réseaux essentiels pour l'accès à des droits fondamentaux (énergie, chemin de fer, télécom, activités postales...) doivent relever d'une mission nationale de service public avec le retour au monopole public quand les conditions le rendent possible.»
L'avis du Parti socialiste :
[.......]

article complet

  • 3-Les bas salaires :

«Le Smic sera immédiatement porté à 1500 euros bruts et rapidement à 1500 euros nets [...]. L'indexation des salaires sur les prix sera rétablie.»
L'avis du Parti socialiste :
[.........]

article complet

4-Les licenciements boursiers :

«Les stock-options seront supprimées [...]. Les licenciements seront interdits pour les entreprises qui réalisent des profits».
L'avis du Parti socialiste :
[......]

article complet

5-BCE et Pacte de stabilité:

«Remettre en cause le statut d'indépendance de la Banque centrale européenne (BCE) vis-à-vis de tout contrôle politique, transformer ses missions et la placer sous contrôle parlementaire, afin de réorienter la politique monétaire européenne [...]. Remise en cause du Pacte de stabilité que nous n'appliquerons pas en tout état de cause s'il gêne notre action.»

 L'avis du Parti socialiste :
[................]
article complet