La LCR écarte une union des antilibéraux aux législatives

18.04.07 | 21h17
ARIS (Reuters) - La LCR sera présente dans "un maximum d'endroits" lors des élections législatives, a annoncé mercredi Olivier Besancenot, qui a semblé écarter la perspective de listes communes des antilibéraux lors de ce scrutin en juin.

"Pour les législatives, il y aura les mêmes discussions et les mêmes éléments politiques à prendre en compte que pour les élections présidentielles", a déclaré le candidat de la Ligue communiste révolutionnaire à la présidentielle lors d'une conférence de presse avant un meeting à la salle de la Mutualité, à Paris.

Les négociations en vue d'une candidature unie à l'élection présidentielle à la gauche du PS ont échoué l'an dernier.

"Je n'ai pas d'adversaire du côté de la gauche antilibérale", a estimé Olivier Besancenot. "C'est déjà peut-être une spécificité par rapport à d'autres."

En coulisse, Alain Krivine, porte-parole de la LCR, a confié que des listes unitaires pourraient être présentées "dans quelques coins" lors des élections législatives, mais que le parti trotskyste comptait en présenter 450 en son nom propre.

A quatre jours du premier tour de la présidentielle, Olivier Besancenot a estimé que l'issue de ce scrutin aurait un impact sur les alliances lors des législatives.

"La question de qui sort gagnant lors de la présidentielle aura beaucoup d'incidence", a-t-il dit. "La question de l'indépendance vis-à-vis du PS va pour certains se poser différemment si c'est la droite ou la gauche qui est au pouvoir."

Premier candidat présenté par la LCR à une élection présidentielle depuis 1974, Olivier Besancenot avait créé la surprise en 2002 en recueillant 4,25% des suffrages, davantage que le communiste Robert Hue.

retour au Blog