TOULOUSE, 8 mai 2007 (AFP) - 11h43

"Le réveil des Français sera douloureux" après l'élection de Nicolas Sarkozy à laBov___AFP_Jacques_Demarthon présidence de la République, a estimé José Bové, candidat altermondialiste au premier tour de la présidentielle, dans une interview publiée mardi par La Dépêche du Midi. "Ce n'est pas une bonne nouvelle qu'il soit élu: sur la pratique de ces cinq dernières années, on a vu que Nicolas Sarkozy était dangereux pour les libertés. C'est quelque chose qui va se renforcer avec le contrôle permanent, une vision de la société très marquée sur la sécurité et une logique économique très libérale (...) Le réveil des Français sera douloureux", affirme-t-il. José Bové indique qu'il sera "très vigilant" sur les droits des personnes, sur les atteintes au droit du travail et sur la politique internationale, où il craint "que l'on aille vers une ouverture de plus en plus grande aux lois du marché, et de la libéralisation des services dans le cadre des négociations de l'OMC". Le leader altermondialiste annonce par ailleurs qu'il ne sera pas candidat aux prochaines élections législatives et appelle "à l'union la plus large possible pour présenter des candidats unitaires, (...) éviter le piège tendu de la multiplication afin de faire tomber les candidats UMP". "L'objectif prioritaire est d'éviter une chambre parlementaire bleu horizon fin juin", ajoute-t-il. José Bové, qui a obtenu 1,32% des suffrages au 1er tour le 22 avril, annonce enfin qu'il va se rendre en Hongrie, pays dont est originaire la famille de Nicolas Sarkozy, "à l'invitation de son président", pour discuter des "questions d'environnement et de souveraineté alimentaire".

Retour au Blog